Le tabagisme augmente les symptômes dépressifs

Le tabagisme augmente les symptômes dépressifs

Il est connu que les effets du tabac ne sont pas tous bons, comme la mauvaise haleine, les changements dans votre voix, rend jaunes les ongles, activité sportive difficile, voire impossible affecte le sens du goût, favorise l'apparition de la cellulite détruit les poumons, la peau amical, causant la perte de cheveux, l'activité sexuelle détruit produit les maladies cardiaques et peut également causer le cancer et des pathologies dans le cerveau

Sans aucun doute, ceci est une habitude qui nuit à la santé et l'apparence à court, moyen et long terme

Dernièrement, il a été constaté que le tabagisme augmente également les symptômes de la dépression chez les adolescents, en particulier ceux qui fument pour éliminer la tristesse et lutter contre les divers problèmes quotidiens qui sont typiques de ce stade que la conclusion atteinte par un groupe de chercheurs des universités Canadiens de Toronto et de Montréal, qui a publié leur étude dans "Addictive Behaviors"

L'analyse a été réalisée au Centre de recherche de l'Hôpital de l'Université de Montréal, au moyen de questionnaires menée 662 adolescents de haute, moyenne et les classes inférieures, qui ont été divisés en trois groupes: ceux qui ont fumé, ceux qui fumaient, mais non pas comme une forme d'auto-médication et ceux qui ont fumé de se sentir bien Ces enquêtes étaient sur leur consommation de tabac et de l'influence qu'il avait dans son humeur

Grâce à cette analyse, il a été conclu que les adolescents qui fument pour lutter contre la tristesse, sont en fait plus susceptibles de développer des symptômes de la dépression à long terme

Sans aucun doute, ceci est une habitude qui nuit à la santé et l'apparence à court, moyen et long terme

Dernièrement, il a également été constaté que le tabagisme augmente également les symptômes de la dépression chez les adolescents, en particulier ceux qui fument pour éliminer la tristesse et lutter contre les divers problèmes quotidiens qui sont typiques de ce stade que la conclusion atteinte par un groupe de chercheurs des universités Canadiens de Toronto et de Montréal, qui a publié leur étude dans "Addictive Behaviors"

L'analyse a été réalisée au Centre de recherche de l'Hôpital de l'Université de Montréal, au moyen de questionnaires menée 662 adolescents de haute, moyenne et les classes inférieures, qui ont été divisés en trois groupes: ceux qui ont fumé, ceux qui fumaient, mais non pas comme une forme d'auto-médication et ceux qui ont fumé de se sentir bien Ces enquêtes étaient sur leur consommation de tabac et de l'influence qu'il avait dans son humeur

Grâce à cette analyse, il a été conclu que les adolescents qui fument pour lutter contre la tristesse, sont en fait plus susceptibles de développer des symptômes de la dépression à long terme

26

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha